Siège social : 450-641-8989 • Montréal : 514-288-2244 | 1 866 988-2244

Investissements

  • La vente d’options de vente consiste à vendre une option sur un titre boursier (une action) et à s’engager, sur une période déterminée au préalable, à l’acheter à un prix inférieur; le prix d’exercice (le prix auquel on s’est engagé à acheter le titre) aura été établi d’avance. Ainsi, advenant une baisse du marché qui ferait en sorte que le titre boursier chuterait en deçà du prix d’exercice défini, l’investisseur aurait l’assurance d’une protection sur le titre en question, le tout, moyennant une prime.
  • L’objectif de la stratégie est de réaliser un rendement absolu intéressant. En cas de marché haussier, le rendement se situera près de celui des indices, bien que celui-ci soit probablement inférieur. Le rendement n’est toutefois pas tributaire de la vente d’une seule option de vente. Les bénéfices de la stratégie résident plutôt dans la vente de plusieurs options de vente. En effet, la diversification sectorielle est essentielle aux résultats intéressants de la stratégie et est similaire à celui d’un portefeuille traditionnel.
  • Cette stratégie est supportée par une gestion du risque appliquée avec rigueur et discipline et soutenue par des systèmes informatiques puissants conçus sur mesure. Elle incorpore plusieurs paramètres de risques, notamment, les secteurs économiques, le pourcentage des primes recherchées, le risque de change ainsi qu’une protection considérable de l’ordre de 20 % advenant une baisse des marchés.
  • La vente d’options de vente est fiscalement avantageuse pour les portefeuilles imposables; près des ⅔ du rendement réalisé sont en gains en capital.
  • Il s’agit d’une stratégie qui offre une exposition aux marchés américain et international comportant un risque de change grandement réduit.
  • Enfin, cette stratégie ne propose aucun levier financier.

Lors de l’élaboration et de la gestion du portefeuille, nous nous assurons de maintenir une excellente diversification. L’objectif est de surpasser les indices dans un environnement de volatilité et de rendements timides tout en réduisant le risque spécifique aux titres individuels.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

  • La gestion obligataire de Globevest Capital est basée sur une sélection stratégique des obligations. Nous effectuons différentes analyses permettant d’observer de possibles écarts de crédit sur les obligations corporatives et des effets de baisse ou de hausse des taux d’intérêt. Une analyse pointue de l’endettement de l’entreprise est également exécutée.
  • Globevest Capital se spécialise également dans l’analyse des petites émissions d’obligations. Cette catégorie d’actifs est gérée avec le même souci de gestion du risque, c’est-à-dire en se préoccupant sans cesse d’optimiser le rendement par rapport au risque.

Globevest Capital peut acheter des obligations provenant essentiellement de quatre sources, offrant ainsi un accès à un très large éventail d’obligations (municipales, provinciales et corporatives) à des prix très concurrentiels :

  • BNRI, notre fiduciaire;
  • Financière Banque Nationale, courtier obligataire;
  • Valeurs Mobilières TD, courtier obligataire;
  • Valeurs Mobilières Banque Laurentienne, courtier obligataire;
  • Industrielle Alliance Valeurs mobilières inc., courtier obligataire.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

Tout en maintenant la majeure partie du portefeuille investie en vente d’options de vente, Globevest Capital peut combiner différentes stratégies auxquelles sont greffées des actions et des obligations.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

  • La vente d’options d’achat couvertes consiste en l’achat d’actions (ou indices) sous-évaluées offrant un bon potentiel de croissance.
  • La vente d’options d’achat couvertes sur ces actions est ensuite effectuée à un prix d’exercice supérieur au prix actuel. La prime reçue sert de coussin advenant une baisse du prix des actions, mais les options limitent le potentiel de gains en capital.
  • Enfin, à l’échéance, si les options n’ont pas été exercées et que les actions offrent encore un bon potentiel de croissance, il y aura alors vente de nouvelles options d’achat à un prix d’exercice tenant compte de la nouvelle valeur marchande des actions sous-jacentes.
  • Exemple chiffré  :
    • achat de 200 actions à 50 $. Coût : 10 000 $;
    • vente de 200 options d’achat échéant dans un an nous engageant à les vendre à 60 $ (soit une hausse potentielle de 20 % pour l’année). Prime reçue : 6,00 $ par action, donc 1 200 $;
    • supposons qu’après un an, les actions se négocient sous 60 $, nous pourrons vendre de nouvelles options d’achat si nous apprécions toujours la compagnie. Si le titre se négocie au-dessus de 60 $, nous nous ferons exercer et nous devrons vendre les actions à 60 $ chacune.

Dans cet exemple, le rendement obtenu aurait été de 32 % si les actions avaient été exercées à 60 $ au bout d’un an. Si le rendement avait été de 0 % sur la période, cette stratégie aurait tout de même rapporté 12 %, soit l’équivalent des primes reçues. D’ailleurs, ce 12 % correspond à la protection à la baisse sur l’investissement. En d’autres termes, pour une tolérance au risque donnée, le rendement est optimisé.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

  • Les actions sont achetées en fonction d’une répartition et selon une approche fondamentale.
  • Des titres de « valeur » sont combinés à des titres de « croissance » se vendant à des prix raisonnables.
  • Certaines actions peuvent faire l’objet d’options d’achat couvertes pour réduire le risque.
  • La période de détention moyenne des actions est de deux à trois ans.
  • Les actions de compagnies sous-évaluées se trouvant dans des secteurs en forte consolidation sont privilégiés lorsqu’il en est possible.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

  • Globevest Capital achète des indices de régions ou de pays.
  • L’utilisation ponctuelle des options d’achat couvertes permet de réduire le risque et d’augmenter le revenu.
  • Nous vendons également des options de vente sur des indices internationaux.

Que l’une ou l’autre de ces stratégies soit privilégiée dans votre portefeuille, Globevest Capital met tout en œuvre pour en gérer le risque, puisque c’est ce qui en fait, selon nous, un portefeuille sain.

Puisque Globevest Capital se spécialise dans la gestion du risque, elle est en mesure d’élaborer des mandats sur mesure permettant ainsi d’encourir le niveau de risque souhaité; pour un niveau de risque donné, nous veillons à établir la stratégie offrant le meilleur rendement possible.

Portefeuilles Indiciels

  • Portefeuille exclusivement constitué de fonds négociés en bourse (FNB).
  • Approche “global macro” avec plus de 65% en placements étrangers et une gestion de l’exposition aux devises.
  • Stratégie de placement passive balisant la marge de manœuvre du gestionnaire:
    • Grande flexibilité
    • Faible risque d’exécution du gestionnaire
    • Élimination du risque spécifique
  • Rééquilibrages sur une base trimestrielle ou selon la conjoncture du marché.
  • Choix basés sur plusieurs critères:
    • Positionnement stratégique selon la conjoncture du marché
    • Qualité et réputation des émetteurs
    • Ratio des frais de gestion
    • Liquidité et transparence
  • Coûts très faibles:
    • Ratio des frais de gestion moyen inférieur à 0,20%
    • Mise en place et rééquilibrages peu coûteux
  • Transparence et simplicité:
    • Exposition aux grands indices
    • Grande accessibilité à l’information et aux caractéristiques des FBN
  • Révision périodique des produits les plus avantageux:
    • Analyses de plusieurs fournisseurs (BlackRock, Vanguard, BMO, RBC etc).
    • Analyse des coûts (RFG).
    • Analyse des distributions.
    • Recherche de nouveaux produits à l’aide de la base de données de Thomson Reuters
  • Possibilité d’effectuer des ventes d’options d’achat couvertes sur FNB:
    • En période de stagnation, la vente de primes procure des rentrées d’argent alors que les indices font du sur-place.
    • Les primes perçues procurent des revenus supplémentaires.
    • Diminution de la volatilité du portefeuille.

Portefeuille Revenu

  • Stratégie qui vise à procurer un revenu élevé en investissant principalement dans des fonds, des titres de participation et des titres à revenu fixe.
  • Approche de gestion équilibrée active mettant l’emphase sur la préservation du capital et sur le revenu.
  • Proportion de 45/55 des actifs entre titres de participation et titres à revenu fixe.
  • Sélection parmi les meilleures entreprises ayant un historique de croissance de leurs dividendes sur une période de plus de 3 années consécutives.
  • Mandat devise neutre sans risque de taux de change.
  • Gestion du risque systématique avec des critères quantitatifs préétablis.
  • Les titres de participation sont choisis principalement selon les approches « valeur » et « croissance à prix raisonnable (GARP) » :
    • Ratio de distribution inférieur à 90%.
    • Bilan et actifs solides.
    • Croissance des bénéfices.
  • Diversification adéquate mais relativement concentrée (20 à 30 titres de participation) :
    • Suivi rigoureux et connaissance élevée de chacun des émetteurs.
    • Fourchettes de pondération strictes.
  • Portion en revenus fixes composée d’obligations canadiennes ayant une cote de crédit supérieure :
    • Au plus 20 % de la portion revenu fixe dans des titres BBB ou moins, ou non cotés.
    • Tout titre individuel de cote BBB ou moins ou non coté ne peut excéder plus de 5 % de la portion des titres à revenu fixe du portefeuille.